L'ordre religieux et militaire du Temple dont l'emblème était la croix pattée fut fondé en 1118 à Jérusalem par le chevalier Hugues de Payns, Geoffroy de Saint-Omer son lieutenant et sept autres chevaliers. Ils furent logés, à la création, dans une aile de la mosquée d'el Aqsa (ancien temple des Hébreux, d'où le nom que prit l'ordre). Les dignitaires étaient vêtus vers 1134 de la chlamyde (manteau militaire) blanche portant la croix pattée. Les écuyers et les servants étaient vêtus de noir. Les Templiers étaient des moines, ils appartenaient à un ordre religieux et non séculier, mais c'était aussi des soldats qui ne vivaient pas à l'abri derrière les murs d'un monastère.

Les Templiers

L'Ordre avait à l'origine, pour but de défendre les pèlerins en route vers la Terre Sainte, des attaques dont ils étaient victimes de la part des Sarrasins. L'ordre s'enrichit considérablement, notamment grâce aux donations que lui faisaient seigneurs et bourgeois préoccupés du salut de leur âme, mais peu enclins à affronter les risques de la Terre Sainte. Ils luttèrent contre les infidèles avec vaillance et abnégation. Partout s'élevèrent bientôt des commanderies; il y en avait environ neuf mille en Europe lors de l'arrestation des chevaliers, dont 1700 en France. Ce n'était pas des forteresses (sauf dans la péninsule ibérique), mais généralement des exploitations plus ou moins fortifiées, possédant une chapelle et souvent une piscine pour élever du poisson.

En 1140, l'Ordre s'installa à Paris, et y édifia une place forte jouissant de toutes les franchises et où vivaient artisans, commerçants, et corps de métiers de toute nature, surtout des bâtisseurs.

Par contre, en orient, l'ordre installa des "Kracs", formidables forteresses qui résistèrent longtemps aux assauts des infidèles.

Au début du 13e siècle, l'Ordre possédait non seulement de nombreux domaines et châteaux, mais il était devenu la première puissance bancaire du temps.

Après la reconquête de la Palestine par les musulmans, les Templiers se replièrent sur leurs possessions européennes. Mais leur richesse et leur puissance excessive suscitèrent rapidement la convoitise et l'inquiétude des rois. L'Ordre était devenu une formidable puissance, un état dans l'état. De plus le roi Philippe Le Bel avait besoin d'argent et la terre Sainte étant perdue, l'Ordre n'avait plus sa raison d'être en France.

En 1307, Philippe Le Bel et son chancelier Guillaume de Nogaret ordonnèrent l'arrestation de tous les membres de l'ordre qui étaient en France, et la confiscation de leurs biens. Après un procès au cours duquel les Templiers furent accusés de crimes invraisemblables, le roi obtint du Pape Clément 5 la dissolution de l'Ordre. Le grand maître Jacques de Molay et ses principaux acolytes furent condamnés à périr sur le bûcher en 1314. Les biens de L'Ordre des Templiers saisis, furent remis à l'Ordre des Hospitaliers.

Suite à la dévolution des biens de l'ordre des Templiers à celui des Hospitaliers de St-Jean de Jérusalem (devenu l'ordre de Malte), le prieuré de notre commune du temple fut rattaché à la Commanderie de Sours (prés de Chartres).